OUVERTURE AUX AUTRES – J2 #rencontre avec un musulman

licence M.A.J Photography

licence M.A.J Photography

Aujourd’hui j’inaugure un nouveau thème sur le blog, la parentalité et la foi. Mon but est d’essayer de répondre aux questions que l’on peut se poser sur la foi, la religion dans l’éducation, et ce à travers plusieurs religions!

Ce projet m’est venu après avoir vu le film “qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu?” mais aussi parce que je suis ce groupe de jeunes inter religieux dont je vous parlais hier, depuis leur création il y a plusieurs années.

Je trouve qu’on oublie que nous sommes tous des Hommes et des Femmes derrière nos belles différences !!!

Et que chacun reste dans sa tour et ne va pas à la rencontre de l’autre (la faute entre autre aux médias qui stigmatisent souvent des minorités!).

licence  abou ilias

licence abou ilias

Pour ce 2ème jour, j’ai demandé à mon ami NAZIM, musulman vous aviez compris, de répondre à cet échange / interview.

Merci à toi de ta franchise, de ton honnêteté et de tes réponses sans tabou.

Peux-tu te présenter à nous?
Bonjour, je m’appelle Nazim, j’ai 30 ans, cadre commercial, né en Algérie et arrivé en France à l’âge de 7 ans.

D’où viens ta foi?
Né en Algérie, j’ai baigné depuis ma naissance dans une culture où l’héritage religieux y est ancré. D’ailleurs, nombres de traditions culturelles sont issues de la pratique de l’Islam. Ainsi, la question de la foi ne se pose pas trop, c’est plutôt une évidence en soi. Par contre, la tendance est plutôt inverse, c’est-à-dire qu’on nait musulman, et plus tard avec l’âge, on confirme ou non sa croyance.

autorisation réutilisation google image

autorisation réutilisation google image

Es-tu croyant? Pratiquant?
Oui je suis croyant, mais ai une pratique plutôt modérée.

Y a t-il différents islams et musulmans? En quoi cela diffère t-il, simplement?
Il y a plusieurs variantes de l’Islam, mais on peut en retenir principalement deux : le sunnisme et le chiisme. Les Sunnites sont de loin les plus répandus (tous les pays musulmans africains, la quasi-totalité des pays du Moyen-Orient, etc.) contrairement aux Chiites présents principalement en Iran et une partie de l’Irak, de l’Azerbaïdjan, et du Bahreïn entre autre.

La différence entre ces deux courants remonte historiquement à la mort du prophète, lorsque les Sunnites décident de suivre le calife Abou Bakr (ami de Mahomet) alors que les Chiites quant à eux suivent Ali (gendre de Mahomet).

licence  Basak Buyukcelen/fotopedia

licence Basak Buyukcelen/fotopedia

Comment s’est fait le choix de la religion et de la foi auprès des enfants, tes neveux/nièces par exemple? Comment cela se traduit concrètement?
Chez nous, la religion doit être « transmise » aux enfants. Les parents sont garants de cet héritage, et c’est réellement un devoir. L’apprentissage se fait petit à petit, mais les enfants baignent dans la culture et les traditions, ce qui fait une transition plutôt souple et aisée pour l’enfant. On s’imprègne de fait assez facilement des périodes de Ramadan, des fêtes de l’Aïd, etc.  

Quel est l’équivalent du baptême? Que cela signifie t il dans l’islam?
Il n’existe pas vraiment d’équivalent du baptême dans l’Islam, pour les raisons évoquées plus haut, c’est-à-dire que l’enfant de parents musulmans est musulman de fait. Mais il y existe une succession de « rites » qui sont fait à la naissance. Par exemple, chuchoter l’appel à la prière (adhân) dans l’oreille droite du bébé, sacrifier un mouton ou autre bête et en distribuer une partie à des nécessiteux, raser la tête du bébé et distribuer l’équivalent du poids des cheveux en or à des personnes dans le besoin, etc.

Quel est l’équivalent du catéchisme? Que s’y passe t il?
Dans la majorité des mosquées, il existe des cours de religions qui sont dispensés. Les enfants y apprennent les fondamentaux, mais également la langue arabe, écrite et parlée.

licence http://www.silvercrystal.it

licence http://www.silvercrystal.it

Vu de l’extérieur on dirait qu’il y a une différences de considération du garçon et de la fille? Qu’en penses tu?                                                                                                                      Toujours vu de l’extérieur, le rôle et la place de la femme (et mère) peuvent manquer de modernité (je trouve que la femme doit beaucoup assumer au profit du mari qui “met les pieds sous la table”.)
Historiquement, il existe une différence dans les textes entre l’homme et la femme. Cela se traduit plus par une « survalorisation » de l’homme plutôt que par la dévaluation de la femme. Ainsi, par exemple, on apprend que la religion se transmet aux enfants par le mari/père. Il est donc plus aisé pour un homme d’épouser une femme non-musulmane, que l’inverse. De même, beaucoup de nos traditions ont responsabilisé les hommes en mettant de côté les femmes comme les autorisations administratives qui sont demandées pour les enfants par exemple et qui n’ont de valeur que si elles émanent du père.

Cela étant, il ne faut pas oublier que dans les autres cultures occidentales, la femme a longtemps été renvoyée au second plan et a même été « l’accessoire » de l’homme (le Droit de vote des femmes a été accordé en France il y a à peine 70 ans). Des faits historiques et politiques ont retardé certaines évolutions de comportement et de mentalités. Mais nous arrivons aujourd’hui à trouver un certain équilibre, et l’image du mari qui met les pieds sous la table tient plus des grands-parents que de la génération actuelle.

De plus, il ne faut pas faire abstraction du fait que les femmes elles-mêmes jouent un rôle dans la valorisation faite de l’homme dans nos sociétés, les mamans étant souvent très fières d’avoir un garçon. On retrouve d’ailleurs cette proximité entre mère et fils dans de nombreuses communautés.

licence  Elias Pirasteh

licence Elias Pirasteh

As-tu vu « Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu? » ? Si oui, qu’as tu pensé de la vision sur les musulmans? Ou en règle générale de leur représentation dans les films?
Je n’ai vu que la bande annonce du film donc ne peux donner mon avis sur la question. Mais d’une façon plus générale, la représentation des musulmans dans les films se limite à deux stéréotypes : les terroristes dans les films US ou les racailles dans les films français. Le cinéma est loin d’être un outil de valorisation de notre communauté, et rares sont les films mettant en valeur notre culture, nos origines ou notre religion.

Comment abordez-vous la question de la cohabitation avec les pratiquants d’une autre religion ?                                                                                                                                             Dans l’ensemble, toutes les religions prônent la tolérance et le vivre ensemble. Ainsi, et contrairement à l’image dégagée par les médias et certains réseaux sociaux, l’Islam est une religion de paix. Rien n’interdit aux musulmans d’être entourés de proches d’autres confessions. Bien au contraire, les bons pratiquants sont ouverts à l’échange des idées et aux différentes perceptions de la vie de chacun. 

licence Dane Hillard

licence Dane Hillard

Quelles en sont les limites ?                                                                                                             Nos sociétés actuelles sont très communautarisées et communautaristes. Ainsi, même si de nombreux pays ont des composantes fortement multiculturelles, tels que les USA, l’Angleterre ou encore la France, les sociétés sont devenues un ensemble de communautés et non pas une population unique et unie. Si certaines communautés sont facilement visibles (asiatiques, maghrébins, noirs africains, etc.), d’autres le sont un peu moins car originaires même du pays en question.

Pour comprendre ce phénomène, il suffit de se rendre à l’étranger et de se rendre compte que nous Français avons souvent le désir de retrouver d’autres Français, que ce soit pour un simple séjour saisonnier ou pour une émigration. Nous avons le désir de se retrouver « entre-nous ». C’est sur ce modèle de communautarisme ethnique qu’est calqué le communautarisme religieux. L’Homme préfère se retrouver avec ses semblables plutôt que de découvrir des gens différents. Ainsi, non seulement nous ne désirons pas découvrir d’autres cultures, d’autres religions, mais en nous communautarisant, nous nous empêchons de faire découvrir et faire connaître nos cultures et nos religions.

licence Swamibu

licence Swamibu

Comment sont perçus les mariages mixtes au sein de leurs communautés ?                        Les mariages mixtes sont devenus très fréquents. Dans l’ensemble, la mixité est mieux acceptée qu’il y a quelques années, et même s’il est plus aisé pour un Musulman d’épouser une fille non-musulmane que l’inverse (du fait du rôle de l’homme dans la transmission de la religion), les différences sont bien mieux acceptées aujourd’hui. Cela étant, on pourrait être choqué par le fait de voir certains hommes se convertir pour épouser leur femme.

Toutefois, il est aisément admissible qu’un mariage est fait pour unir des êtres semblables, aux centres d’intérêts semblables et aux idéologies très proches. Pour les pratiquants, la religion ayant une place très importante dans leur vie, celle de leur épouse est donc une caractéristique fondamentale de sa personnalité. Et ceci est une vérité pour toutes les religions. Ainsi, si les mariages mixtes stricto sensu sont de plus en plus répandus, on ne trouve que très peu de mixité religieuse dans les couples, ce qui s’explique par la place et l’importance que prend la foi dans le cœur des musulmans.

Une anecdote à raconter sur l’islam pour nous faire découvrir l’envers du décor?
Pas une anecdote mais plutôt une image, qui symbolise l’état d’esprit des véritables musulmans. Il s’agit d’une chaîne humaine formée par des musulmans pour protéger une Eglise à Sohag (Egypte) des émeutes et agressions du mouvement terroriste des frères musulmans.

BRmDegHCYAAiv7p

image google

ITHw5W3

image google

Image google Chrétiens protégeant les musulmans pendant la prière

Image google
Chrétiens protégeant les musulmans pendant la prière

Envie de rajouter quelque chose?
Il n’existe pas un mauvais Islam, mais uniquement de mauvais musulmans.

 

CHERS LECTEURS, AVEZ VOUS, VOUS AUSSI, APPRIS DES CHOSES CONCERNANT L’ISLAM ? VOUS POSEZ VOUS D’AUTRES QUESTIONS ? DES RÉACTIONS?

Rendez-vous demain pour la rencontre avec une maman juive.

RAPPEL  SEMAINE DE L’OUVERTURE AUX AUTRES

Jour 1 : l’inter religieux à travers le monde

Jour 2 : rencontre avec un musulman

Jour 3 : rencontre avec une maman juive

Jour 4 : rencontre avec une maman chrétienne (catholique)

Jour 5 : rencontre avec une maman athée

Jour 6 : rencontre avec une maman agnostique  

Jour 7 : réponse aux questions

 

pour en lire plus lundibonneresolution facebook suivez moi

 

 

8 réflexions au sujet de « OUVERTURE AUX AUTRES – J2 #rencontre avec un musulman »

  1. Ping : OUVERTURE AUX AUTRES – J1 #INTER RELIGIEUX | maman moderne-politiquement incorrecte

  2. Ping : OUVERTURE AUX AUTRES – J3 #rencontre avec une maman juive | maman moderne-politiquement incorrecte

  3. Ping : OUVERTURE AUX AUTRES – J4 #rencontre avec une maman chrétienne | maman moderne-politiquement incorrecte

  4. Ping : OUVERTURE AUX AUTRES – J5 #rencontre avec une maman athée | maman moderne-politiquement incorrecte

  5. Ping : OUVERTURE AUX AUTRES J6 #REPONSE AUX QUESTIONS | maman moderne-politiquement incorrecte

  6. Ping : OUVERTURE AUX AUTRES J6 #rencontre avec une maman agnostique | maman moderne-politiquement incorrecte

  7. Ping : OUVERTURE AUX AUTRES J7 #REPONSE AUX QUESTIONS | maman moderne-politiquement incorrecte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *