Parole aux belles filles #2

licence MMarsolais

licence MMarsolais

Bienvenues pour ce 2ème rendez-vous de « Parole aux belles filles » !!!

Aujourd’hui c’est l’une d’entre vous, qui souhaite rester anonyme, qui s’exprime sur sa belle maman « adorée ».

Voici la « version longue » de ce que j’ai à dire sur ma belle-mère.                                             Ma belle-mère, c’est d’abord la mère de mon chéri, et pour ça je la respecte.                        Mais comme lui, ça s’arrête là. Je l’appelle par son prénom. Lui, il ne l’appelle pas. Et quand il en parle avec ses frères, il l’appelle « Elle ».

Quand je l’ai rencontrée, je l’ai juste trouvé bavarde et originale. C’est plus tard que j’ai compris… Dois-je vous raconter la fois où, en visite chez nous pour une semaine, elle s’est fait un torticolis, et où elle hurlait « Aaaah je veux mourir » à 6h du matin… se fichant pas mal du sommeil de sa petite-fille, et du notre… Les ambulanciers nous relancent tous les mois pour la facture de 18€ qui lui reste à payer (puisqu’elle avait donné nos coordonnées), mais visiblement elle préfère nous laisser ça en héritage…

C’était bien pratique de la savoir loin, lorsqu’elle habitait à 700km. Mais ça, c’était avant ! Avant qu’un beau jour ensoleillé (un vendredi 13 d’ailleurs, j’aurai dû me méfier), elle ne laisse un message sur le téléphone de mon beau-frère, que l’on hébergeait à cette époque.

« Coucou, je suis dans le train qui arrive à Marseille, après je prend le bus et j’arrive vers 17h. Tu peux venir me chercher à la gare?  »

Je me souviendrai toujours de ce moment où mon beau-frère est devenu blanc en disant « Y’a un problème… Elle arrive ». Là, c’est mon chéri qui est devenu blanc, et a commencé à faire une crise de tachycardie en entendant le message à son tour. Moi, naïve, j’ai mis une bonne minute à comprendre que ce n’était pas une blague… Après tout, qui aurait l’idée de débarquer chez nous alors qu’on hébergeait déjà quelqu’un et que j’entrais à la maternité dans 5 jours pour une césarienne programmée… HaHaHa…

Bon, c’est pas bien grave, on va gérer, elle va rester quoi, une semaine? Non, en fait elle a vendu/donné ses affaires, rendu son logement, et elle « vient habiter avec nous ». Avec son pinsher et son caniche. Devinez qui a failli accoucher sur place? Je peux vous dire qu’en arrivant elle s’est pris un sermon… Elle a dormi sur le canapé (on n’avait rien d’autre). On a mis 5 réveils (téléphones, PC, Radio-réveil) pour être CERTAINS qu’elle ne rate pas le train retour le lendemain matin. Oui, un ami à elle a « proposé » de l’héberger le temps qu’on lui trouve un logement dans notre ville (youpiii……..)

licence  Alain Bachellier

licence Alain Bachellier

Par contre, mon chéri a accepté de garder le chiot pinsher parce que d’après elle c’était « trop pour lui, l’aller-retour ». Cool, elle adopte un chiot et nous le laisse, à l’aube de mon accouchement, avec déjà un enfant de 2 ans et un cocker… Du coup il a fallu lui apprendre à ne pas pisser sur les jouets pendant les 3 mois où il est resté chez nous.

Quand on a pu trouver un studio pour elle et mon beau-frère (le pauvre… il ne la supporte pas mieux que nous…), il a fallu composer avec ce qu’elle est, ce qu’elle fait… Les fois où elle me donne des conseils, « 20 degrés c’est suffisant pour le bain de bébé »… Les fois où elle évoque les souvenirs de l’enfance de mon chéri « Quand il était petit je me souviens… » se décrivant comme une mère-modèle avec toujours les bons gestes. Sauf que de son enfance, Mon Chéri a surtout connu les foyers, les bonnes sœurs, et seulement 6 mois avec ses parents… Deux photos de lui vers l’âge de 10 ans, c’est tout ce qu’il a.

Quand elle offre des cadeaux neufs, il reste l’étiquette, pour qu’on sache combien elle l’a payé. Mais je vous rassure c’est rare, comme elle sait que j’aime les brocantes et les cadeaux d’occasion, elle me dit combien elle a payé le vase ou la peluche non étiqueté.

Pour ce qui est des goûts vestimentaires, lorsqu’elle offre un pantalon, une robe à nos filles, je me demande si je vais oser le leur enfiler pour aller jouer dans la terre du parc… Surtout qu’elle ne s’encombre pas de savoir si c’est la bonne taille… Quand elle vient à la maison, elle ne tire pas la chasse aux toilettes « pour économiser l’eau ». Pratique quand on tente d’apprendre la propreté à ses enfants…

licence Communication & Entreprise

licence Communication & Entreprise

Lorsque j’ai du m’absenter le midi, pendant un mois, pour cause de formation professionnelle, devinez qui s’est incrustée à table tous les midis « pour aider avec les petites »? Faut pas rêver, elle a mangé ce qui aurait pu servir à faire mes gamelles du midi, elle n’a pas préparé les repas ou même étendu le linge par exemple…

Quand elle n’a plus de croquettes pour ses chiens, de lait, de PQ, de concentré de tomates, de biscuits, elle préfère venir nous demander de « la dépanner »… plutôt que d’aller au supermarché à 100m de chez elle… Une fois, elle m’a demandé « je peux en prendre un ou deux? » en me désignant les biscuits choco-fourrés du placard… Je lui ai dis que oui, bien sûr, il y en avait un paquet d’ouvert sur la table du salon. Mais non, elle a pris 2 PAQUETS pour chez elle… Ça, je confirme que ça fout les boules quand on finit le mois à découvert, et que c’est MA maman qui remplit le placard… Des biscuits pour les petites quoi…

Il y a quelques jours, elle jouait à cache-cache avec la grande. Elle comptait dans le « placard à victuailles », sous l’escalier. « CHinq, cCHisse, CHept, Houuiiite,… » Une demi-tablette de chocolat au lait y est passée… Une blogueuse m’a gentiment envoyé une tablette de bon chocolat fourré au whisky. Quand j’ai trouvé la tablette ouverte, j’ai demandé si les filles y avaient touché. C’est elle qui l’avait entamée… « Mais je te le laisse, j’aime pas y’a un goût bizarre! » AAahh ben c’est trop gentil…

licence bloggyboulga

licence bloggyboulga

Elle s’est incrustée pour l’anniversaire des 50 ans de ma mère, je vous raconte même pas la tête de ma mère, j’étais dégoûtée. Le mois suivant, elle a voulu qu’on lui fasse un gâteau d’anniversaire (chez nous), pas de souci, mais quand elle m’a dit « Si ta mère veut venir, ça me dérange pas hein! » j’ai cru que j’allais la lancer par la fenêtre. Ma mère est bienvenue, elle a la clé de la maison, ce qui n’est pas son cas à « Elle ».

Une fois de plus, je me suis retenue, mais comme me l’a confié mon beau-frère il y a quelques mois, « vivement qu’elle nous quitte ». Quand je parle de ma belle-mère, généralement, on me répond « Mais c’est pas possible !!! Écris un bouquin !!! » Donc voilà mon « roman »! Enfin, le tome 1…

licence Communication & Entreprise

licence Communication & Entreprise

Pour retrouver tous les articles concernant les belles-mères / belles-filles, cliquez sur cette phrase!

Et si vous voulez vous aussi nous parler de votre belle-maman, n’hésitez pas à me contacter via ce formulaire ou la messagerie Facebook!

pour en lire plus lundibonneresolution facebook suivez moi

6 réflexions au sujet de « Parole aux belles filles #2 »

  1. Quand on doit aller chez mes beaux-parents, mon conjoint vérifie mes poches pour être sûr que je n’emmène pas une kalachnikov, un couteau de boucher ou une matraque… J’ai toujours essayer de faire des efforts mais depuis la naissance de notre fils, elle est devenue particulièrement horripilante… Mon lait n’est pas nourrissant, il ne tête pas assez, Quoi! j’ose mettre du bepanthen plutôt que du mytosyl et elle demande à son fils à chaque appel téléphonique quand est-ce que j’emmène le bébé chez le médecin… Elle a un avis sur tout, sait tout, me donne des ordres et est à l’origine de conflits dans mon couple, mon conjoint refusant de se positionner clairement alors qu’il sait (et me le dit) que j’ai raison.

  2. ha bon me voilà rassurée la mienne est tout à fait normale ( si on excepte donc l’enterrement de son mari dans le jardin avec la tombre creusée par son fils donc mon mari à moi)

    bon… sinon t’a pensé à mettre du laxatif dans tes boites de gateaux quelle va piquer ? tu préviens tout le monde ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *