Se mettre à l’homéopathie chez l’enfant

Beaucoup de parents souhaitent se mettre à l’homéopathie pour leurs enfants ! De plus en plus nous cherchons des solutions pour les soigner naturellement comme les symptômes des infections virales puisque les antibiotiques ne sont légitimement pas automatiques.

Pour nous aider à se sensibiliser à l’homéopathie, les Laboratoires Boiron ont invité des jeunes parents pour une soirée débats-échanges avec Michèle Boiron, pharmacienne qui nous a passionnés par ses connaissances.

2016-06-30-20-58-02

L’homéo, késako ?

C’est tout d’abord un médicament qui est d’origine végétale, animale, minérale ou chimique qui est plusieurs fois dilué et dynamisé.

Le principe de dilution expliqué simplement par Michèle Boiron, ça devient tout de suite plus clair ! Le Dr Hahnemann, le 1er clinicien homéopathe 18e siècle, a fait des essais de dilution à grande répétition jusqu’à ce qu’il n’y est pas d’effets secondaires.

Ensuite le principe de similitude est d’utiliser une substance qui a les mêmes symptômes dans un autre cas. Exemple l’abeille (apis mellifica) qui pourra être utilisé dans le mal de gorge pour agir sur l’œdème inflammatoire.

Comment se soigner avec l’homéopathie ?

Il y a 2 façons de se soigner :

  • De façon symptomatique, c’est-à-dire 1 symptôme = 1 médicament.
  • De façon globale avec un médicament de terrain de la personne qu’un homéopathe prescrit pour traiter les maladies chroniques.

En pratique comment faire ?

Vous pouvez demander conseil à votre pharmacien, en parler avec votre médecin et même aller voir un médecin homéopathe. Si vous cherchez un praticien, en téléphonant au 0810.809.810 vous pourrez obtenir les coordonnées d’homéopathes près de chez vous (et même d’une sage-femme ou d’un vétérinaire!).

Et vous pouvez aussi vous auto-médicamenter. Bien évidemment si vous êtes gravement malade, que les symptômes sont aggravés ou que ça dure depuis plusieurs jours, allez voir un médecin !!

Pour ma part, après plusieurs années d’expériences, je soigne toute la famille dès les 1ers symptômes des bobos courants (mal de gorge, rhume, toux, bleus et bosses, état fiévreux…).

Pour cela j’utilise l’application Guide Homéo (gratuite) ainsi que 2 livres : « Homéopathie – l’enfant du Dr Boulet » et « l’homéopathie de A à Z du Dr Masson ».

2016-09-08-21-10-40

Quelques infos pratiques à savoir

  • C’est la même dose et forme pour les adultes et enfants (3 à 5 granules plusieurs fois par jour), on ne divise pas la dose par 2, sauf pour le sirop.
  • On peut le faire fondre dans l’eau, ce qui est recommandé pour la prise de comprimés avant 6 ans.
  • Le tube dose est à préférer en début de symptômes pour « taper fort ». Sinon on peut tout à fait prendre des granules de façon rapprochée (5 granules à 3/4 minutes d’intervalles répété 4/5 fois), même s’il n’y a pas d’équivalence entre les granules et les doses.
  • La dilution 7ch & 9ch en aigu permet d’agir sur un symptôme. Les autres dilutions permettent d’affiner.
  • On peut tout à fait associer l’homéopathie et l’allopathie même si ce n’est pas pour la même indication.
  • On peut toucher les granules avec ses mains, ça n’altèrera pas ses qualités.
  • Les granules peuvent être prises au cours du repas (mais pas en même temps que d’autres aliments), pas besoin d’attendre 30 minutes.

Quelques indications où vous pouvez penser à l’homéopathie

  • Préparer l’entrée à l’école ou crèche (angoisses)
  • Boutons de chaleur
  • Mal des transports (vertige, mouvement ainsi que l’angoisse d’être malade)
  • Situation de stress avec un médicament global comme Sédatif PC ou Zenalia ou bien les différentes manifestations de stress (diarrhées, anxiété par anticipation, excitation, du rire aux larmes…)
  • Verrues
  • Pathologies ORL

L’homéopathie va vous transformer en experte hors norme

Et oui, il va vous falloir développer une nouvelle compétence, celle d’observer et analyser les symptômes. Par exemple pour un rhume : est-ce que le nez est bouché ou coule ? Mouche jaune ou clair ? Liquide ou plutôt muqueux ? En journée, nuit ou les 2 ? …

Très sincèrement, une fois que l’on fait attention, c’est une évidence. Et puis bien souvent on a toujours les mêmes symptômes ou évolution de maladie. Ici nous commençons souvent par le mal de gorge, puis ça monte au nez et ensuite ça coule donc toux bien souvent d’irritation. On débute donc souvent par le même traitement.

La trousse de secours de Maman Moderne

  • Arnica 9ch : à prendre après chaque coup puis régulièrement pour éviter bosses et bleus. N’hésitez pas à compléter avec la pommade à l’arnica.
  • Allium cepa composé : pour le début de rhume, mal de gorge, cette composition couvre assez largement les symptômes et coûte moins cher que le coryzalia par exemple 😉
  • Si les symptômes évoluent : Kalium bichromicum 7ch (écoulement muqueux), Mercurius solubilis 7 ch (écoulement purulent),
  • Drosera composé en cas de toux sèches (moins cher que Stodal 😉 )
  • Belladona 9ch ou Apis Mellifica 9ch pour le mal de gorge.
  • Oscillococcinum pour les états fébriles et grippaux.
  • Homéoplasmine pour les irritations de la peau.

2016-09-08-22-28-39-1

Voici ce que j’emporte partout en voyage, l’essentiel dont j’ai besoin pour me dépanner.

Pour finir, je sais qu’il y a les sceptiques, ceux qui n’y croient pas, qui doutent, mais personnellement, ce qui m’importe, c’est le résultat et la sécurité !

Alors, au point pour vous y mettre ? N’hésitez à partager vos expériences et questions.

Il y a un projet de thème sur l’homéopathie en gynécologie, si vous avez des questions, partagez les en commentaires, je les poserai pour vous!

Je vous partage le retour d’autres mamans présentes

Stéphanie – garde malade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *