L’autonomie chez nos enfants – jeudi éducation

Cette semaine, la thématique du rdv jeudi éducation de WonderMomes est l’autonomie!

autonomy-298476_640

Autant vous dire que j’ai plein de choses à dire avouer, mais probablement pas ce à quoi vous vous attendez!

On a tous des défauts, des imperfections en tant que parents… Le nôtre un parmi tant d’autres c’est l’autonomie, ou plutôt le manque d’autonomie.

On en a conscience enfin surtout moi c’est déjà un début!

Depuis la naissance du 1er nous sommes ainsi… Pour plusieurs raisons, plus ou moins valables on fera une psychothérapie un jour 😉  car : Lire la suite

L’école m’a fait douter de mon rôle de maman – Jeudi Education

L’école m’a fait douter de mon rôle de maman

Depuis que mon grand est né, on découvre la vie de parents et à chaque obstacle, on essaie de trouver des solutions. Mais ce n’est pas toujours compris par l’entourage. Comme quand notre aîné s’est retrouvé la tête aplatie à 2 mois de naissance (je vous en ai parlé ici).

Depuis son entrée en maternelle, les problèmes de langages de mon grand sont devenus flagrants. Puis problématiques.

Après échanges avec sa maîtresse puis une visite chez le médecin, le bilan orthophonique a bien confirmé son retard et ses problèmes. Sans pour autant mettre un nom dessus (c’est trop tôt à 3 ans). Lire la suite

Le plaisir des livres en héritage

Les livres chez la Famille Moderne

Les livres, ici, c’est une grande histoire d’amour!

Ma grand-mère paternelle les aimait beaucoup et à chaque visite ou presque (toutes les semaines et vacances scolaires), elle ouvrait une immense armoire remplie de livres achetés pour ses petits-enfants.

Ma maman, elle aussi, nous a habitué très tôt à aimer les livres, par exemple avec les histoires du soir.

C’est donc tout naturellement dès les premiers mois des garçons que des livres sont arrivés sur leurs étagères et casiers.

PhotoGrid_1429217147184 Lire la suite

Mon fils préféré

Aujourd’hui je brise un tabou et vous parle de l’enfant que l’on préfère.

Il y a des spécialistes qui disent qu’on est obligé, consciemment ou pas, d’avoir un enfant que l’on aime plus que d’autres.

Certains disent qu’il est tout à fait possible d’aimer ses enfants pareils.

Comme la semaine passée sur mon sujet sur l’éducation, pour comprendre qui je suis aujourd’hui, il faut regarder mon passé (mes parents vont finir par se plaindre 😉 ). Lire la suite

QUELLE ÉDUCATION POUR MES ENFANTS?

Cette semaine, avec les mamans blogueuses et le papa blogueur, du groupe « jeudi de l’éducation » lancé par WonderMomes, nous avons décidé de réfléchir à nos choix éducatifs pour nos enfants.

macaron-rdv-educationIl y avait AVANT d’avoir des enfants, avec des principes et des certitudes qui manquaient de réalité!

Et puis au fur et à mesure que bébé a grandit, que la famille a évolué, notre éducation s’est perfectionnée elle aussi.

En ce qui nous concerne, nous avons eu des éducations et des enfances très différentes papa moderne et moi – même :

Fils unique, pourri gâté, qui avait tous les jeux, à qui on ne disait jamais non, au contexte familial plutôt complexe.

Pour ma part, l’ainée d’une fratrie de 3 enfants, des règles à respecter, un environnement peu riche mais pour autant on ne manquait de rien.

Partant de ce passé différent, notre vision diffère tous les 2 et des désaccords sont fréquents.

Il faut savoir accepter la différence de l’autre et lâcher sur ses principes quand ce n’est pas si primordial. Comme papa moderne qui achète très souvent des jeux aux enfants, alors que je trouve qu’ils en ont déjà trop et que ça perd de leur signification.

Il faut savoir écouter le ressenti de l’autre et son vécu. Quand je parle punitions, fessées et de ce que ça éveille en moi, j’attends que papa moderne y soit réceptif, lui qui n’a jamais reçu la moindre correction. Et inversement, prendre en compte son manque de repères parentaux que je n’ai pas connu.

En 5 ans et demi, nous avons beaucoup changé, évolué même. Probablement que dans un an nous aurons encore progressé.

Nous n’avons pas une pédagogie précise mais voici quelques bases de notre éducation nous concernant :

Lire la suite

JE SUIS POUR ET CONTRE LA FESSÉE !

Régulièrement la question de la fessée fait débat, redevient un sujet d’actualité. J’aimerai y apporter mon éclairage et expérience personnelle.

Auparavant, je voudrai rajouter que les fessées sont souvent accompagnées de mots… Ces paroles violentes, de colères, insultantes, méprisantes, humiliantes, peuvent faire aussi mal, voire plus, que les gestes… Ça on n’en parle pas, et pourtant on devrait…

À chaque fois ça m’énerve cet affrontement stérile pro et anti fessées. Ça donne l’impression que les uns maltraitent leurs enfants ou que les autres leur laissent tout faire.

Pour ma part, mes parents avaient recours à la fessée, ou la spatule pour épargner les mains de ma mère, car il faut bien le reconnaître moi et mon frère étions particulièrement pénibles l’un envers l’autre (lui dirait que c’était à cause de moi… Il aurait probablement raison).

Pour autant, j’estime que je ne suis pas traumatisée, qu’il fallait bien ça pour nous faire comprendre les limites. Je n’ai aucun reproche à faire à mes parents.

Moi-même, quand mes fils sont bien chiants, qu’ils vont trop loin, il m’arrive de donner une ou plusieurs fessées.

licence Stéphane Lavoie

licence Stéphane Lavoie

Je ne trouve rien à redire. Ou plutôt je ne trouvais rien à redire. Lire la suite