JE SUIS POUR ET CONTRE LA FESSÉE !

Régulièrement la question de la fessée fait débat, redevient un sujet d’actualité. J’aimerai y apporter mon éclairage et expérience personnelle.

Auparavant, je voudrai rajouter que les fessées sont souvent accompagnées de mots… Ces paroles violentes, de colères, insultantes, méprisantes, humiliantes, peuvent faire aussi mal, voire plus, que les gestes… Ça on n’en parle pas, et pourtant on devrait…

À chaque fois ça m’énerve cet affrontement stérile pro et anti fessées. Ça donne l’impression que les uns maltraitent leurs enfants ou que les autres leur laissent tout faire.

Pour ma part, mes parents avaient recours à la fessée, ou la spatule pour épargner les mains de ma mère, car il faut bien le reconnaître moi et mon frère étions particulièrement pénibles l’un envers l’autre (lui dirait que c’était à cause de moi… Il aurait probablement raison).

Pour autant, j’estime que je ne suis pas traumatisée, qu’il fallait bien ça pour nous faire comprendre les limites. Je n’ai aucun reproche à faire à mes parents.

Moi-même, quand mes fils sont bien chiants, qu’ils vont trop loin, il m’arrive de donner une ou plusieurs fessées.

licence Stéphane Lavoie

licence Stéphane Lavoie

Je ne trouve rien à redire. Ou plutôt je ne trouvais rien à redire. Lire la suite